La marque Opel révèle un super concept Manta GSe ElektroMOD qui redonne vie à l’Opel Manta. Le célèbre coupé à eu ses heures de gloire entre 1970 et 1988 et quelques beaux succès en compétition automobile. Aujourd’hui, Opel Manta GSe ElektroMOD surfe sur la mode du néo-rétro pour amorcer le virage électrique de la marque. Une chose est sûre, c’est qu’esthétiquement le dessin de ce modèle unique est vraiment magnifique

Un design entre tradition et modernité
L’exercice semblait d’autant plus difficile à mener que le dessin tricorps est éloigné des tendances actuelles. Ce parti-pris contribue à rendre la voiture plus désirable car cette silhouette se fait rare sur nos routes. Voir même très rare lorsqu’elle est sportivement jaune et noire.

À l’avant du concept se trouve le système Opel Pixel-Vizor. C’est une calandre totalement numérique qui permet d’afficher des messages. La voiture communique ainsi avec son environnement extérieur.

Lorsque l’on regarde le modèle de côté on distingue nettement le dessin de l’ancienne Manta, avec quelques petits détails qui viennent renforcer le clin d’oeil. La modernité est accentuée grâce à l’absence d’éléments chromées. Cerise sur le gâteau, des jantes en alliage léger de 17 pouces spécialement conçues par Ronal.

À l’arrière, on découvre de magnifiques feux arrière tridimensionnel et une malle arrière noire qui vient apporter une touche de sportivité spéciale « années 70 ». C’est moderne, simple et efficace.

Enfin dans l’habitacle, l’ambiance est un mélange de sportivité moderne 70’s. Alcamtara, 2 écrans extra large de 12 et 10 pouces, orientés vers le conducteur, amplificateurs Marshall et volant Petri à trois branches retravaillé par Opel.

Un moteur 100% électrique
Exit le moteur 4 cylindres de l’ancienne génération, désormais sous le capot se trouve un moteur 100% électrique de 108 kW/147 ch dont l’autonomie annoncée est de 200 kilomètres. Deux spécificités intéressantes de ce concept : La première concerne la boite de vitesses. Le conducteur a le choix entre passer manuellement les vitesses à quatre rapports ou engager simplement la quatrième vitesse, puis conduire en automatique. La seconde spécificité se trouve au niveau des roues arrières puisqu’elles entraînent à elles seules le véhicule pour le plaisir de conduite.

On passe commande où ?
Nulle part, puisque ce modèle n’a malheureusement pas vocation à être décliné en série pour le moment. Il s’agit juste d’un exercice de style. Dommage !

Photo : Opel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here