Aujourd’hui à l’essai, la nouvelle Audi Q4 e-tron. Le nouveau SUV totalement électrique est l’aboutissement du concept-car Audi Q4 dévoilé au début de l’année 2019. Deux ans et demi après, nous voici sur les routes bretonnes afin de tester ce SUV qui se veut compact, premium et offrant un maximum d’espace dans l’habitacle. Nous sommes arrivés en gare de Saint-Malo, le ciel est chargé en nuages et nous arrivons devant deux modèles mis à disposition par Audi France : Une version Q4 40 e-tron et une version Q4 50 e-tron quattro. Allons découvrir toutes les nouveautés que nous propose le constructeur d’Ingolstadt.

Le contexte
Dans un souci d’harmonie, la majorité des photos proviennent de la version 50 e-tron quattro. En effet cette dernière profitait d’une finition SLine, disposait d’une magnifique teinte violet aurore boréale et prenait forcément mieux la lumière pour les photos. Les différents thèmes des prochains paragraphes seront génériques et nous reviendrons spécifiquement dans un paragraphe sur les différences entre les deux versions. Allons de ce pas analyser les courbes du SUV.

La face avant de cette nouvelle Audi Q4 e-tron
L’avant est sobre et gagne en modernité par rapport aux autres véhicules de la gamme Audi. Cet adjectif me vient immédiatement à l’esprit grâce à la nouvelle signature lumineuse numérique Matrix LED qui est personnalisable (on en reparlera plus tard…) Cette signature donne l’impression d’avoir devant soit un voiture sortant du futur. On retrouve ensuite l’imposante calandre singleframe pleine, signe de reconnaissance de la gamme e-tron. On note de chaque côté de la calandre et sous les feux des ouïes pleines cachant un capteur. Si vous optez pour un pack SLine comme sur ces photos, cela apporte un réel plus au niveau du design. Mais sans cette option, et cette bande grise reliant les deux ouïes, l’Audi Q4 e-tron perdra beaucoup de son allure dynamique.

Analyse du profil
En se décalant sur le côté on découvre un ligne harmonieuse. Avec ces belles jantes 21 pouces Audi Sport à 5 branches aéro permettant de réduire les frottements avec l’air et ses quattro blister au dessus des roues placées aux extrémités du véhicules, elle impose une vraie présence. Ajoutez à cela le tout nouveau relief sur les flancs et vous obtenez un SUV bien proportionné qui se veut sportif mais pas trop. Un savant mélange que l’on pourrait définir comme « casual chic » en prenant un terme propre à l’industrie textile. Elle fait 4,59 mètres de long avec un empattement de 2,76 mètres et une largeur de 1,86 mètres. Ces chiffres le place ainsi dans le segment compact. Personnellement, je n’ai pas eu l’impression d’avoir un SUV compact entre les mains, il est relativement imposant et il faut un temps d’adaptation pour appréhender le véhicule. Pourtant elle fait juste 69 centimètres de plus qu’une Toyota GR Yaris. Il faudrait presque mettre les deux modèles l’un à côté de l’autre pour se rendre compte de cette différence.

Le travail aérodynamique porte ses fruits sur les différentes versions de l’Audi Q4 e-tron, puisque le coefficient de pénétration dans l’air est faible et pointe donc un Cx de 0,28. On spoile un peu la zone arrière en observant juste une photo du 3/4 arrière avant d’analyser cette dernière partie.

Terminons avec l’arrière du véhicule
Avec cette vue de loin, pas de grand changements si l’on compare avec l’Audi e-tron que nous avions testé ici. Il faut s’approcher un peu plus prêt pour y découvrir des nouveautés. La première concerne les feux. Avec toujours un beau bandeau lumineux venant raccorder les feux arrière. Néanmoins ces feux arrières changent un peu. En zoomant, on aperçoit des bandes noirs et des petits anneaux qui viennent appuyer le design. Tandis que la partie basse est transparente et relativement large. On avait pris l’habitude d’avoir uniquement du rouge sur cette partie. Surprenant changement. Après sur une configuration grise, c’est magnifique.

On finit avec le large diffuseur arrière qui se compose en deux parties. Sur la partie supérieure se trouve un large bandeau gris foncé noir brillant avec une large inscription e-tron. Tandis que la partie inférieure avec sa teinte gris alu semble beaucoup plus fine et dispose même de 4 petites ailettes.

L’intérieur et l’habitacle du véhicule
Enorme surprise lorsque l’on entre dans l’habitacle de cette nouvelle Audi Q4 e-tron. En effet, il y a beaucoup de nouveautés et ça fait plaisir. L’intérieur reste toujours comme d’habitude, c’est du Audi mais en mieux. Première nouveauté, le volant à double méplat avec des commandes tactiles. Je suis convaincu immédiatement par le volant, et un peu moins par les commandes tactiles. Peut-être une habitude à prendre, mais j’en veux pour preuve qu’à l’instant où je teste le zoom pour naviguer sur la carte de l’Audi Virtual Cockpit, je regrette la précision de la petite molette des anciens systèmes.

La console centrale dispose des éléments habituels avec son mini sélecteur de vitesse. Elle se trouve légèrement surélevée permettant ainsi de libérer de l’espace pour du rangement en plus des deux compartiments pour y loger vos téléphones. Pour ce qui est de la connectique, prévoyez des adaptateurs si vous êtes toujours à l’heure de l’usb classique. Ici on est déjà sur de l’usb-c. Autre changement, celui du partenaire sonore. La version que nous avions était équipée d’un système son Sonos dont le son était particulièrement bon. Après ce n’était pas aussi fin qu’un Bang et Olufsen mais amplement suffisant pour une première. D’ailleurs, j’ai pour la première fois essayé la reconnaissance vocale pour dire « Hey Audi, peux-tu arrêter le siège chauffant » La machine s’exécuta immédiatement à l’ordre donné.

Autre grosse nouveauté accessible via l’écran central diablement bien intégré dans la planche de bord, la personnalisation de la signature lumineuse avant. Si l’idée vous prend de changer le regard de votre voiture, vous pouvez changer immédiatement via le menu du véhicule parmi l’une des 4 signatures lumineuses pré-configurées. Les mauvaises langues diront que c’est totalement inutile, et donc indispensable pour d’autres. Moi le premier.

L’espace intérieur
C’est le point fort de ce SUV dit compact car il offre un volume très intéressant pour les passagers. Espace qui sera amplifié, si vous prenez l’option toit ouvrant. Le puits de lumière supplémentaire donne toujours l’impression d’avoir plus d’espace. Le plancher est totalement plat et offre ainsi aux passagers arrière beaucoup d’espace pour les jambes. Si vous préférez transporter des affaires, vous disposerez d’un volume de coffre modulable entre 520 et 1490 litres. Soit l’équivalent d’un volume de chargement à la gamme supérieure comme l’Audi Q5.

Dans le coffre, vous avez deux planchers qui vous permettront de ranger vos cables, et de planquer quelques affaires. Gardant ainsi le reste du coffre accessible et plat pour le chargement.

Le comportement routier
Pour la première fois, j’ai pris du plaisir à conduire un véhicule électrique non sportif en laissant toutes les aides à la conduite. Pourquoi allez-vous me dire ? Essentiellement grâce à l’énorme progrès logiciel réalisé en matière d’intelligence artificielle. En effet, la voiture active la récupération d’énergie quand il faut et où il faut. À aucun moment, j’ai voulu couper ces aides qui dans le passé me gâchaient l’expérience. J’ai même pris un malin plaisir à jouer avec les palettes pour ne pas freiner et récupérer le maximum d’énergie tout ça dans un silence assez impressionnant. Qui l’eût cru ?

Petite nouveauté aussi au niveau de l’affichage tête haute, puisque désormais il se fait en réalité augmentée. Des indications vous guideront dans votre progression, tandis que des informations sur les assistances à la conduite vous alerteront sur les autres usagers. Une vraie plus-value pour passer encore plus de temps sur la route.

Pour le reste cette nouvelle Audi Q4 e-tron fait parfaitement le job pour rouler sur nos routes. Il y a suffisamment de puissance si l’envie vous prend de doubler rapidement un camion, le comportement est super sain et le rayon de braquage surprenant. Comme l’empattement est relativement large, le rayon de braquage est impressionnant. J’ai du gratifier mon modèle d’essai d’un petit « whaooo » au moment ou j’ai du effectuer un demi-tour précipitamment.

Les différences majeures entre la version Q4 40 e-tron et Q4 50 e-tron et la consommation
La version Q4 40 dispose d’un moteur permanent à l’arrière, d’une puissance de 204 chevaux avec un couple de 310 Nm. Résultat, vous faites le 0 à 100 km/h en 8,5 secondes. Tandis que la version Q4 50 dispose de deux moteurs, du système quattro, d’une puissance de 299 chevaux avec un couple de 460 Nm. Forcément plus rapide pour effectuer le 0 à 100 km/h en 6,2 secondes.

Être plus rapide, c’est bien. Mais avec la version Q4 40, vous ferez plus de kilomètres. En effet, l’autonomie annoncée est de 520 kilomètres alors qu’elle est de 488 kilomètres pour la version Q4 50. Sur les essais réalisés avec les deux véhicules, nous étions à une consommation de 15 kW/h pour la version 40 et une consommation de 17 kW/h sur la version 50.

J’ai aussi remarqué une différence au niveau du rayon de braquage de la version 40 qui semblait plus important que la version 50. Certainement à cause du système quattro et du second moteur qui ne permet pas d’être aussi agile que la version 40.

Conclusion
Une vraie belle surprise pour ma part. Essentiellement grâce aux progrès réalisés par l’IA qui m’a permis de prendre du plaisir autrement. Notamment avec des palettes pour récupérer de l’énergie. Pour mon usage et si je devais choisir l’une des deux, je prendrais la version Q4 e-tron 40 en upgradant son look d’un pack SLine. Privilégiant ainsi l’autonomie et la maniabilité plutôt que les accélérations et le système quattro. Je pense qu’en terme de volume de ventes, cette petit Audi Q4 e-tron pourrait convaincre beaucoup de monde. Affaire à suivre…

Les dimensions

On aime
– L’expérience de conduite.
– Les nouveautés à l’intérieur.
– Le rayon de braquage.

On aime moins
– Les commandes tactiles sur le volant.
– Les configurations sans le pack SLine

Le prix
À partir de 42 800 euros.
Prix du modèle essayé avec options : 82 725 euros.

Les remerciements
Merci à Audi France pour ces deux journées au volant de cette nouvelle Audi Q4 e-tron. Plus d’informations ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here