Il existe quelques véhicules rares ayant une histoire bien particulière. C’est le cas de ce magnifique exemplaire de la Lamborghini Countach LP400S série I. Elle est de 1979, elle est orange avec les jantes dorées et on là retrouve de temps en temps dans une prestigieuse salle des ventes comme à Rétromobile par exemple. Quoi qu’il en soit, voici quelques anecdotes et explications sur ce modèle rare.

Les 50 premières
La Lamborghini Countach LP400S série I est la seconde génération du modèle, sortie initialement en 1978. Cette génération se distingue par quelques petites spécificités. Les suspensions inférieures sont différentes, elles sont dotées de jauges Stewart Warner et elles disposent de carburateurs de 1,8 pouces. Aujourd’hui un modèle série I dans une couleur commune se négocie entre 400 000 et 500 000 euros. Evidement la fourchette est large et dépendra du kilométrage affiché. Je vous laisse imaginer alors le chiffre que pourrait attendre une configuration d’origine super rare.

Et ensuite
Toutes les autres Lamborghini LP400S qui sortiront par la suite auront presque toutes le fameux kit carrosserie Countach que tout le monde reconnait. Des passages de roues évasés et le gros aileron qui devait améliorer la stabilité du véhicule à grande vitesse. Le seul problème, c’est qu’il réduisait la vitesse maximum de la voiture de presque 20 km/h. Dommage…

Ce modèle alors ?
Lorsque l’on a la chance de croiser une Lamborghini Countach, elle est souvent noire, rouge ou à la rigueur blanche. Plus rarement verte métallisée et jamais dans un orange foncé du plus bel effet. De plus, la combinaison avec les jantes or et la non présence de l’aileron, là rende encore plus désirable. Une oeuvre d’art qui pourrait rendre hommage au travail que souhaitait son designer Bertone pour ce que l’on peut désormais appeler la première supercar.

Source : RM Sotheby’s

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here