Aujourd’hui avec ce nouvel essai du Renault Arkana E-tech Hybride, le constructeur français complète sa gamme E-tech hybride. C’est dans le cadre d’une journée sur les routes d’Eure-et-Loir que nous avons pu découvrir ce nouveau SUV lancé en mars dernier. Encore un SUV allez-vous me dire. Oui, mais celui-ci est coupé, hybride et se dote d’un look sportif avec quelques accessoires bien mis en avant.

Devenir la marque la plus verte d’ici 2030
C’est un objectif affiché de la marque Renault. Elle ne doit certainement pas être la seule dans l’industrie automobile mais pas que. L’environnement devient une priorité pour tout le monde et c’est tant mieux. Renault Arkana E-tech Hybride devient ainsi le 8ème modèle de la gamme aujourd’hui et le constructeur annonce 14 modèles d’ici 2025. Il n’y a pas de doute possible, l’hybridation est un axe important pour Renault.

Après un rapide briefing et quelques explications, nous voici à bord de ce Renault Arkana E-tech Hybride avec une magnifique teinte Orange Valencia. Couleur indispensable pour faire ressortir les lignes de la voiture dans les paysages verdoyants que nous allons traverser aujourd’hui. Après avoir enclenché la boite automatique sur D, les premiers tours de roues se font en silence déclenchant un sentiment agréable de sérénité. 30 kilomètres plus loin, s’offre à moi un beau parking vide où nous allons observer d’un peu plus près les lignes de ce nouveau modèle.

Le design extérieur
Une fois n’est pas coutume, on commence par la face avant du véhicule. Pas de grosse nouveauté si vous connaissez Renault Captur que nous avions essayé ici. La ressemblance est évidente, on y retrouve l’univers Renault et c’est toujours aussi efficace. Cependant le modèle dispose ici d’un bouclier avant spécifique très bien mis en valeur sur cette version R.S. Line. On distingue même une lame avant non pas en carbone, mais en plastique ondulé en son bas voulant faire transparaître une volonté de sortir des sentiers. Autre nouveauté, les feux avant dont les projecteurs disposent de la technologie full LED pure vision. Autrement, le logo est toujours aussi imposant, la signature lumineuse en C toujours aussi belle avec cette continuité reliant les deux feux sur la calandre.

Petit pas de côté pour admirer Renault Arkana sur le côté cette fois-ci. Sur cet angle on distingue clairement le SUV Coupé avec cette ligne de toit plongeante à l’arrière et ça fonctionne bien. La ligne est fluide et relativement efficiente puisque le coefficient de pénétration dans l’air de ce modèle est de 0,72 (traduction : Très correct pour sa catégorie). Les designers ont également injecté un peu de sportivité dans cette ligne. Antenne « requin », jantes 18 pouces Silverstone aux accents rouges et petite lame noire brillante sur le coffre qui pourrait presque être un aileron. Pour couronner le tout, un sigle « R.S. Line » du nom de la finition de notre modèle d’essai vient afficher clairement

Néanmoins, d’autres éléments sont présents. Qui dit SUV, dit aventure et donc on n’échappe pas à la garde au sol surélevée, aux contours de roues en plastique pour l’accentuer.

L’arrière de ce modèle est la partie qui me séduit le moins. Pourquoi allez-vous me dire ? Certainement à cause de la profusion de plastique gris foncé qui vient couvrir la partie inférieure de cet arrière. Plastique autour de la plaque d’immatriculation, fausse aération à droite et à gauche, bas de caisse d’un gris plus clair et double sortie d’échappement couleur aluminium. En gros ça fait beaucoup de nuances de gris pour une voiture qui est d’une magnifique teinte orange métallisée. Au-dessus de cette fâcheuse partie, c’est réussi ! Des feux LED effilés se rejoignent par un bandeau lumineux du plus bel effet. Des épaules légèrement élargies lui donnent un peu de muscles. Toit noir avec dans la continuité la vitre arrière teintée, c’est beau !

L’habitacle et l’intérieur du véhicule
Une fois derrière le volant, on découvre un intérieur assez qualitatif et technologique. En effet le tableau de bord est entièrement numérique et personnalisable selon vos envies. Il est d’ailleurs complété un écran central de 9,3 pouces, l’un des plus grand dans sa catégorie. La prise en mains du volant est bonne et l’on note de nombreux raccourcis disponibles pour commander certaines fonctionnalités du véhicule. La finition est en cuir et on observe différents petits détails : partie surpiquée, partie pleine, aluminium, double surpiqûre bi-ton et liseré rouge autour du logo. En revanche, je trouve que le logo R.S. Line et son jaune n’était pas nécessaire et vient surcharger en couleur ce poste de commande.

L’ergonomie de la planche de bord est moderne et flatteuse avec cet aspect carbone souligné par une touche rouge. Les commandes de climatisation sont chouettes, le levier de vitesse facile à prendre en mains et de nombreuses connectiques sont disponibles pour satisfaire vos envies : recharge induction, deux prises USB, prise auxiliaire et prise allume-cigare.

Le point fort de ce Renault Arkana E-tech Hybride se trouve à l’arrière. En effet, malgré cette ligne de toit plongeante et le volume nécessaire à l’intégration des batteries, les ingénieurs ont tout fait pour offrir un maximum de place et de confort pour les passagers. Et le job a très bien été exécuté car deux grands adultes voyageront en toute quiétude à l’arrière de ce dernier. Précision supplémentaire, l’habitabilité du coffre a aussi été préservé. Vous disposerez donc d’un volume de 480 litres qui reste tout à fait correcte dans sa catégorie.

Vous remarquerez dans cet intérieur spécifique à la version R.S. Line la sellerie mixte cuir-suédine et ses liserés rouges qui viennent saupoudrer de sportivité cet habitacle. Sur les ceintures de sécurité ou sur les sièges, c’est relativement discret et élégant.

Les spécialistes de la qualité des matériaux seront déçus lorsqu’il faudra tapoter sur les parties basses. C’est toujours du plastique et ça sonne toujours aussi creux.

Le comportement routier
Cet essai a été réalisé sur un réseau de routes secondaires. Il y a toujours eu du répondant lorsqu’il fallait doubler un camion ou s’insérer sur une voie. Pour une utilisation au quotidien, ce moteur 4 cylindres thermique accompagné de ses deux moteurs électriques fait parfaitement le job. Néanmoins ne vous attendez pas à avoir des sensations en conduisant ce véhicule, il n’y a rien de sportif ici. Je pensais en retrouver un peu ici en lisant les fiches produits.

J’ai fait l’exercice de vouloir rouler en tout électrique un maximum de temps, et c’est tout à fait jouable. L’argument de vente annoncé est bien réel et le système d’hybridation est efficace. Lors des fortes accélérations, le moteur thermique vient bien évidement aider les moteurs électriques. Le tout est retransmis aux roues avants par une boite à crabots dont l’étalonnage a été corrigé par rapport à la version précédente. Ici, le constructeur a écouté ses clients et la presse pour revoir sa copie. Néanmoins au risque d’insister, pas de sportivité comme sur une boîte à double embrayage. On est sur du léger dynamisme et non pas sur de la sportivité.

À noter que vous disposez sur la boîte de vitesse d’un nouveau mode « B » qui permet d’intensifier la régénération de la batterie au lever de pied. Mode appréciable lorsque vous voulez jouer avec le relief pour accroitre votre autonomie. Sinon pour le reste j’ai voyagé très confortablement, les commandes sont intuitives et les nombreuses aides à la conduite sont rassurantes.

La technologie et la consommation
Ce nouveau Renault Arkana reçoit un vaste équipement de technologie embarquée, dont le nouveau assistant autoroute et traffic. Ce dernier combine le système de régulateur de vitesse adaptatif avec la fonction d’assistance de centrage de la voie. De quoi rouler sereinement sur autoroute, malheureusement nous ne l’avons pas essayé. Renault propose aussi un système de commutateur automatique des feux pour la gestion automatique des feux selon la luminosité extérieure et la circulation, un système de freinage d’urgence, la reconnaissance des panneaux de signalisation avec alerte de vitesse et un système de maintien de voie.

Pour vous garer en toute quiétude, une caméra 360°, un système de détection de véhicule arrière, 12 capteurs autour du véhicule et l’easy park assist seront là pour vous aider.

J’en arrive au gros point négatif au niveau de la technologie : l’écran central et son système multimédia. Il est vraiment décevant aussi bien au niveau de la qualité de l’écran que de son ergonomie. C’est vraiment dommage car ce point noir vient assombrir les efforts portés sur tout le reste.

Pour ce qui de la consommation du véhicule, Renault annonce sur le papier un 5,7 litres au 100 kilomètres et une emission de 130 grammes de CO2 / km. Et en réalité, j’étais très proche du premier chiffre lors de notre parcours sur les départementales. Malgré deux ou trois accélérations poussées, j’étais sur une consommation affichée de 5,9 litres au 100 kilomètres.

Conclusion
Ce nouveau Renault Arkana offre une nouvelle alternative intéressante en terme de look. Le premier SUV coupé de la marque Renault risque de plaire à pas mal de monde. D’ailleurs le carnet de commande grossit à vue d’oeil. Il offrira à ses passagers des parcours confortables, rassurants tout en adoptant une consommation raisonnable grâce à cette motorisation E-tech 145 full hybride. Un véhicule qui trouvera rapidement sa place sur la marché d’autant plus que son tarif est très attractif par rapport à la concurrence.

On aime
– Le système d’hybridation et sa consommation raisonnable.
– La place à bord malgré la ligne de toit basse.
– Le prix.

On aime moins
– Le système multimédia dépassé.
– La touche « jaune » du logo R.S. Line qui vient surcharger.

Le prix
À partir de 29 700 euros.
Prix du modèle essayé dans sa version R.S. Line E-tech 145 : 36 100 euros.

Les remerciements
Merci à Renault France pour cette journée au volant de cette nouvelle Renault Arkana E-tech Hybride. Plus d’informations ici .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here