Lamborghini Countach LPI 800-4, c’est le nom de code de la nouvelle Lamborghini Countach que vient de relancer le constructeur de Sant’Agata Bolognese. Un demi siècle après sa présentation au Salon de Genève, la première réelle supercar revient sous les feux de la rampe avec une série limitée hybride. Elle sera présentée réellement au concours de Pebble Beach. Un beau cadeau pour les 50 ans du mythique modèle.

Une ligne pure et reconnaissable
Reprenant le châssis de l’Avantador, cette Lamborghini Countach LPI 800-4 reprend un maximum d’éléments de sa devancière. Une ligne simple avec pas mal d’angles tranchants, des aérations latérales et portes papillons identifiables au premier coup d’oeil et pas mal d’autres petits détails intéressants. Deux petits regrets à noter quand même. La présence d’énormes aérations sur les portes qui n’étaient pas là et les phares escamotables qui n’y sont plus. Certainement à cause des normes actuelles d’homologation.

Une puissance cumulée de 814 chevaux
Sous le capot, on trouve un moteur V12 atmosphérique de 6,5 litres développant 780 chevaux et un moteur électrique développant 34 chevaux. Résultat des courses, une puissance cumulée de 814 chevaux transmise aux 4 roues motrices et directrices. Avec ses 1595 kilos, cette Lamborghini Countach LPI 800-4 affiche des performances hallucinantes. Le 0 à 100 km/h est annoncé en 2,8 secondes, tandis que le 0 à 200 km/h en 8,6 secondes. La vitesse maximum de la supercar affichée à 355 km/h pour une utilisation circuit bien évidement.

Intérieur Lamborghini Countach LPI 800-4

Un intérieur très actuel
D’après les photos, l’habitacle de cette nouvelle Countach est dans la lignée des modèles actuels. Pas de grosse révolution, une instrumentation digitale et des palettes au volant pour passer les vitesses. À part le dessin des sièges qui peuvent faire penser à l’ancienne version, aucun clin d’oeil ici. L’ensemble va très bien avec le design extérieur, c’est truffé de carbone et ça respire la sportivité.

Source : Lamborghini

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here