ID Buzz arrive sur nos routes. Aboutissement du concept-car dévoilé à Détroit en 2017, il aura fallu 5 ans pour voir arriver la réinterprétation de l’iconique Volkswagen Combi. C’est au Portugal que Volkswagen m’invite à découvrir cette nouveauté ouvrant ainsi une nouvelle page du Combi à l’air de l’électromobilité. Direction Lisbonne, pour une première prise en mains de cet ID Buzz. Il fait beau, la température est de 20° en ce début novembre, je suis sur les routes côtières entre la Costa Caparica, Cascais et Ericeria.

ID Buzz, une évolution

L’ADN du mythique Combi est bien présent et la philosophie s’adapte à l’époque dans laquelle nous vivons. Les normes de sécurité, le moteur thermique et les besoins ne sont plus les mêmes. La difficulté pour Volkswagen était de rendre une copie parfaite. Même si l’exercice à pris du temps, le pari semble réussi et surprend par des aptitudes inattendues. 

Un design reconnaissable

Ce n’est plus un concept-car, pourtant il en a tout l’air. Le voici devant nous le dernier de la famille ID dont le patronyme n’est pas un chiffre mais Buzz. Toujours sur la plateforme MEB Volkswagen, cet ID Buzz est un véhicule offrant 5 vraies places et du coffre pour ses occupants. Cette silhouette si particulière accentuée par cette peinture bicolore blanc Candy / Orange Energic ne peut que vous rappeler de bons souvenirs. 

L’avant respire la sympathie et on redécouvre la fameuse séparation de couleur en forme de V et ce gros logo VW si particulier. Sympathique et technologique. Les blocs optiques LED avec la technologie IQ. Lights reliés par un bandeau lumineux du plus bel effet lui conférant un regard très contemporain. Sous le bouclier, on repère les entrées d’airs, beaucoup d’entrées d’airs qui dessinent presque une bouche. Et sous la plaque d’immatriculation se cache le radar du système de vitesse adaptatif.

Profil iconique

Sous cet angle, l’ID Buzz dévoile son empattement relativement long avec aux extrémités de belles jantes 21 pouces Bromberg. Pour entrer à l’arrière du véhicule, il faudra ouvrir l’une des deux portes coulissantes qui peuvent avoir en option un système automatique d’ouverture et de fermeture. Sur la custode arrière on remarque 3 petites baguettes. Ceci est un clin d’oeil stylistique fait au T3. 

Mention spéciale pour la ligne de partition qui entoure le véhicule et son intégration superbement réalisée. Elle englobe le bandeau LED à l’avant, les phares, les rails des portes coulissantes, les optiques arrières et le bandeau LED arrière comme sur toutes les voitures de la gamme ID. 

À l’intérieur de L’ID Buzz

Avec 4,71 mètres de long, 1,98 mètres de large et 1,95 mètres de haut, l’habitabilité est le maître mot à retenir. De l’espace à revendre pour 5 personnes, une banquette arrière coulissante et rabattable, des pots usb-c à l’avant et à l’arrière, des compartiments partout, un astucieux bloc amovible situé entre les sièges conducteur et passager contenant un grattoir à givre et un décapsuleur.

Entrons dans une autre dimension. La porte est beaucoup plus grande que d’habitude, on s’appuie sur un mini marche pied pour grimper et une fois derrière le volant on découvre un bel espace. Je n’étais plus habitué à ce type de volume. Je peux vous dire que ça fait un bien fou tout ce volume et ces espaces vitrés qui font passer la lumière. Derrière le pare-brise relativement droit se trouve un espace donnant au conducteur et son passager pas mal de recul sur la route. 

Matériaux éco-responsable

Volkswagen communique sur l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement pour la conception de cet ID Buzz et ils ont bien raison. Sachez que l’intérieur a été réalisé sans cuir d’origine animal. De plus, le constructeur a utilisé de nombreux matériaux recyclés dans les revêtements de sièges, de sol et des garnitures de toit par exemple.

Cohérence IDentitaire

L’intérieur de cet ID Buzz est cohérent avec les autres membres de la famille ID. Comme pour l’ID 5, l’ensemble est épuré. D’autant plus ici avec cet intérieur crème et sa petite touche bois qui traverse la planche de bord. On retrouve derrière le volant, l’écran d’instrumentation de 5,3 pouces qui donne au conducteur les principales informations. Au centre se trouve l’écran 12 pouces d’infodivertissement (Disponible en entrée de gamme en version 10 pouces) adoptant un nouveau ID software 3.2 avec mise à jour « Over the Air ». L’avantage d’un tel anglicisme est d’être constamment à jour sur les évolutions et de bénéficier gratuitement des prochaines nouveautés si votre véhicule est compatible. Le système est d’ailleurs très réactif et intuitif à l’utilisation.

Une sonorité exemplaire

Dernière chose, le très bon système son de cet l’ID Buzz. Effectivement, il dispose en série de 9 haut-parleurs (5 à l’avant et 4 à l’arrière) et d’une belle acoustique. Pour dérouler vos playlists, même plus besoin de lever le petit doigt puisque la commande vocale peut désormais gérer ça pour vous. Cerise sur le gâteau, la compatibilité Apple CarPlay / Android Auto sans fil qui permettra de jouer votre musique en streaming depuis votre smartphone.

Sous le capot d’ID Buzz

On ne trouvera pas grand chose si ce n’est le liquide de lave-glace. En effet ID Buzz dispose comme c’était le cas de son ancêtre le combi T1, d’une propulsion arrière. Le moteur électrique de 150 kW (204 chevaux) fournit instantanément les 310 Nm de couple sur les roues arrières. La batterie de 77 kWh est placée dans les soubassements abaissant ainsi le centre de gravité et réduit les effets de roulis dans les virages. Malgré ses presque 2,5 tonnes, ID Buzz affiche un 0 à 100 km/h en 10,2 secondes et une vitesse maxi (bridée) à 145 km/h. De bonnes performances pour ce type de véhicule.

Technologie embarquée

Indissociable de la gamme ID, la technologie évolue encore sur ID Buzz grâce au Travel Assist 2.5. Dorénavant, le système échange des données entre les véhicules afin de connaitre au mieux la route. Il est capable d’accompagner le conducteur dans ses changements de voies sur autoroute. Une impulsion sur le clignotant et si toutes les conditions sont réunies, la voiture se comporte comme une voiture autonome. L’Intelligent Park Assist vous permettra de mémoriser des manoeuvres que la voiture pourra reproduire seule. Dernière technologie intéressante, le Car2X. Ce système wifi permet aux véhicules de communiquer entre eux afin d’anticiper les accidents ou éventuels bouchons.

Au volant de l’ID Buzz

La position de conduite est agréable. J’ai l’impression de conduire une voiture électrique en étant perché comme dans un utilitaire. Le conducteur à beaucoup de place, d’ailleurs pour la petite histoire, mon coude s’est retrouvé plusieurs fois dans le vide en cherchant une portière gauche à qui s’appuyer. Pour démarrer, on coulisse le levier de droite sur D, on appuie sur l’accélérateur « Play » et l’ID Buzz se lance. Dès les premiers tours de roues, je remarque une proximité inhabituelle avec voitures que je croise à ma gauche et les trottoirs à ma droite.

Appréhender son gabarit

Avec les rétroviseurs déployés, ID Buzz fait 2,21 mètres de large. A titre de comparaison, c’est 21 cm de plus qu’un Renault Master de 2010. Ajoutez à cela de magnifiques jantes 21 pouces, vous imaginez le stress à l’approche d’un créneau délicat. Grâce au rayon de braquage court et à sa caméra 360° avec vue aérienne, ID Buzz tranquillise vos manœuvres (et vos jantes…). Une fois le gabarit appréhendé, on n’y pense plus. 

Une machine à sourires

ID Buzz s’extrait de Lisbonne avec succès. On enchaîne les petits rues et les épingles sans problème, on roule sur les pavés très bien amortis par les suspensions et on continue sur les départementales à cruiser le long de la côte fenêtres ouvertes. À aucun moment cet ID Buzz n’a été pris en défaut. Si, un seul peut-être. Celui d’attirer beaucoup trop la sympathie et le regard des gens. Rarement une voiture ne m’aura attiré autant de good vibes et de questions de la part d’inconnus. Sur ce type de parcours mélangeant ville et départementale, je relève une consommation de 15 kWh / 100 km. C’est tout à fait correct pour un véhicule de ce type.

Consommation ID Buzz

Puisque j’en suis au chapitre de la consommation, sachez que sur autoroute la consommation n’est plus la même. Avec la climatisation et à une vitesse de croisière de 120 km/h, nous relevons une consommation de 25 kWh / 100 km. Quoiqu’il en soit, nous sommes proches des chiffres annoncés par le constructeur. En effet Volkswagen communique une consommation de 21,7 kW / 100 km en usage mixte soit une autonomie WLTP de 419 kilomètres. 

Conclusion

Quel plaisir de retrouver une automobile qui donne le sourire à tout le monde. Son conducteur, ses passagers et les gens qui croiseront votre route. Cette réinterprétation du Combi Volkswagen est très bien pensée dans les moindres détails. Une nouvelle saga semble en route puisque l’on parle déjà d’une version longue 7 places, d’une version 4 roues motrices et peut-être un jour d’une version California.  Quoiqu’il en soit, il est évident que nous retrouverons beaucoup d’ID Buzz sur nos routes malgré son prix élevé. Comme dit le dicton « Quand on aime on ne compte pas ». D’ailleurs j’en veux une dans mon garage de rêve.

On aime

  • Le design
  • L’habitabilité et les détails qui donnent le sourire
  • Le capital sympathie qu’elle génère

On aime moins

  • Le prix

Prix

À partir de 56 990 euros

Les remerciements

Merci à Volkswagen France pour ces deux jours tout sourire au volant de ce nouvel ID Buzz. Plus d’informations sur le véhicule à cette adresse.