Audi RS e-tron GT, ce modèle sera un jalon pour la timeline de marque Audi puisque c’est le premier modèle RS tout électrique. Le concept dont découle ce modèle de série aujourd’hui avait été présenté  au Los Angeles Auto Show 2018 sous le nom de code : Audi e-tron GT concept. Aujourd’hui nous avons la chance de prendre le volant du modèle le plus puissant de la gamme Audi sur les routes du Luberon. Entre les massifs montagneux, les vignobles et les villages perchés, toutes les étoiles étaient alignées pour essayer cette nouvelle Audi RS e-tron GT dans les meilleures conditions.

Le premier coup d’oeil
Après un réveil matinal et une longue sieste durant le voyage de notre TGV Paris – Avignon, me voici devant cette nouvelle Audi RS e-tron GT. Force est de constater qu’au premier regard, ce nouveau véhicule est très impressionnant, large et beau. Impressionnant avec son design très futuriste. En effet les designers n’ont presque pas retouché le dessin du concept. Large, car factuellement avec les 2,158 mètres de large je n’étais pas rassuré d’avoir à faire mes premiers tours de roues dans un parking dont les trottoirs étaient trop proches. Beau, j’en étais déjà persuadé après avoir vu les photos. Je ne le savais pas encore à ce moment là, mais sur les deux jours d’essais c’est le véhicule où nous avons eu le plus de pouces levés, de sourires, de regards… Bref, je ne suis pas le seul…

Le design extérieur
Quelques dizaines de kilomètres plus loin, nous sommes déjà sur des petites routes sinueuses et voici un petit parking qui s’offre à nous pour observer la voiture de plus près. Clignotant à droite, frein, position sur P et on descend du véhicule. Nous avons la chance d’avoir une couleur très clivante. Ce Vert Tactique, on aime ou on n’aime pas. Il n’y a pas d’entre deux ! Moi perso, j’adore car ça change de l’ordinaire et cette teinte lui va particulièrement bien à cette voiture.

Lorsque l’on regarde cette RS e-tron GT de face, on découvre une nouvelle calandre jamais vue chez Audi. Elle se dénomme toujours Singleframe, elle est pleine, et les motifs représentent toujours un nid d’abeille. Elle est disponible soit de la couleur carrosserie ou dans un gris Manhattan ou encore mieux dans le pack esthétique noir comme sur notre modèle d’essai. Observez aussi les prises d’air verticales en bas du pare-choc ici en carbone, elles contribuent grandement au coefficient de traînée de 0,24. En effet, l’air s’engouffre dans les passages de roue de manière à s’écouler à proximité de la roue puis sur le côté. Les phares Matrix LED qui sont de série sur l’Audi RS e-tron GT viennent renforcer le caractère de cette dernière.


Petit pas de côté pour admirer la vue latérale
C’est fluide comme dirait l’autre et du premier coup d’oeil, on sait que ce dessin à été pensé pour réduire les frottements avec l’air. On devine que l’arrière se veut plus musclé que l’avant grâce à la ligne d’épaule plus proéminente. Les magnifiques jantes 21 pouces ont la particularité d’avoir des pales mesurant 2 à 3 millimètres d’épaisseur et permettant aussi de gagner en aérodynamique. Et enfin cerise sur le gâteau, l’aileron arrière intégré à la carrosserie qui peut se déployer manuellement ou à partir d’une certaine vitesse. Pour la petit histoire, je n’ai même pas pensé à l’activer pour donner encore plus de sportivité à mon modèle. À croire qu’elle n’en avait pas besoin.

Petit aparté pour le plaisir sur le 3/4 arrière, qui est de mon point de vue la plus belle vision que l’on puisse avoir du modèle. Admirez-moi ça comme c’est beau.

On termine par la face arrière de cette Audi RS e-tron GT avec sa personnalité propre. Des feux arrières esthétiquement imposants rejoints de part et d’autres par une balade lumineuse qui s’anime lorsque l’on ouvre le véhicule. Les anneaux, le logo RS et le nom du véhicule sont badgés dans un noir brillant du plus bel effet. Pour couronner le tout un diffuseur arrière très équilibré. Sa présence marque la sportivité du véhicule, tandis que sa remarquable intégration lui confère une forme d’élégance. En gros, résumé, c’est chic et sportif !

L’habitacle et l’intérieur du véhicule
Si vous avez la chance de vous assoir dans une Audi RS e-tron GT, la position très basse des sièges vous rappellera que vous entrez dans un univers sportif. Une fois derrière le volant, vous êtes bien dans un univers Audi et les habitués trouveront rapidement leurs marques. Comme pour l’ensemble des modèles sportifs, les éléments sont tournés vers le conducteur. Vous serez séparé de votre passager avant par console centrale assez conséquente mais épurée. On y retrouve d’ailleurs le mini sélecteur de vitesse que l’on trouve désormais dans beaucoup de modèles de la gamme.

De série, on retrouve l’Audi Virtual Cockpit plus de 12,3 pouces et un écran tactile MMI plus de 10,1 pouces. Ce dernier est magnifiquement intégré dans le tableau de bord avec ses éléments noirs laqués et son entourage en carbone. Je suis tombé amoureux de cette pièce. D’autant plus que lorsque la nuit tombera, le logo e-tron s’illuminera de la même couleur que l’entourage de l’habitacle. Couleur que vous pouvez paramétrer à votre guise.

Nous avons beau être dans le modèle sportif le plus puissant de la gamme Audi, le bouton d’allumage « Start » est placé sur la console centrale. Les sièges sont magnifiquement dessinés, typés sportifs mais un petit détail m’a chagriné. Les logos RS placés sur les sièges mériteraient un peu plus de soin. À noter que cet intérieur à été réalisé sans cuir et avec de nombreux matériaux recyclés.

Les places arrières peuvent accueillir deux adultes dans des conditions honorables, le coffre est un poil petit avec ses 350 litres si vous voyagez à 4, mais vous aurez un petit coffre à l’avant pour faire le complément. À vous de bien sélectionner les passagers aux bagages minimalistes.

Le comportement routier
Vous allez certainement ne pas me croire, mais j’ai du conduire les 3/4 du temps de l’essai en mode pépère. Je sais pas pourquoi, mais dès que j’entre dans une voiture électrique, je suis obnubilé par l’autonomie de la voiture. Même lorsqu’Audi annonce 472 kilomètres selon les normes WLTP. D’autant plus que la voiture est en plus étonnamment confortable pour une voiture de la gamme RS. Merci ici au système d’amortissement piloté disponible de série. On retrouve sur l’Audi Drive Select les différents modes de conduite à choisir suivant les réglages que vous souhaitez apporter à votre conduite. Efficiency, confort, dynamic ou individual. À vous de choisir !

Quoi qu’il en soit nous voici sur les routes du Lubéron à enrouler les virages les uns après les autres. Le maintien des sièges est bon, le touché de route aussi et la direction est précise. Même en adoptant une conduite légalement parlant correcte, on prend du plaisir à conduire la voiture. Certes, il n’y a aucun bruit de moteur si ce n’est qu’une amplification d’un son assez futuriste pour donner des sensations supplémentaires, mais aussi pour attirer l’attention des piétons. (Obligation légale). D’ailleurs il est vraiment bien retranscrit ce son à l’intérieur. Et pour les mélomanes, à vous de faire la meilleure playlist possible pour profiter pleinement du système audio Bang & Olufsen (en option) ! C’est lui qui fera le plus de son sur cette voiture et dieu sait qu’il est efficace.

Une autre option de série sur notre modèle est appréciable aussi bien pour le plaisir de prendre des virages, ou celui de ne pas rater son créneau. Le système de direction progressive et intégrale avec les quatre roues directrices. Un must have sur ce modèle, d’autant plus qu’il faut vraiment la caméra à 360° pour vous garer sereinement. En effet, la visibilité arrière n’est pas idéale pour faire un créneau à l’ancienne.

Et en conduite très dynamique
Il ne faut pas se mentir, nous avons quand même mis la voiture à rude épreuve pour apprécier ses qualités sportives. Sur le papier, les performances sont alléchantes. Les différents moteurs produisent une puissance de 440 kW (598 ch) et un couple de 830 Nm. Si vous optez pour une petit launch control en mode boost, les chiffres ne sont pas identiques. Ici durant une durée maximum de 2,5 secondes, les moteurs fourniront une puissance de 475 kW (646 ch). De quoi vous scotcher au siège, je vous jure, on a essayé. L’effet inverse se produira au moment de freiner fort. Le système de freinage et ses disques de frein avec revêtement en carbure de tungstène (en option) sont efficaces. Endurant, je ne sais pas mais si vous souhaitez faire du circuit il faudra certainement passer par les freins en carbone céramique qui sont aussi disponibles en option.

Ainsi le 0 à 100 km/h est abattu en 3,3 secondes et la vitesse maximum bridée électroniquement à 250 km/h. Malheureusement ce chiffre n’est pas confirmé, mais il paraît qu’on prend énormément de plaisir à conduite cette Audi RS e-tron GT sur circuit. C’est pas moi qui le dit, c’est un pilote. Donc à voir peut-être un jour. Quoiqu’il en soit, aujourd’hui c’est désormais l’Audi la plus puissante de la gamme !

La technologie, la consommation et la recharge
Evidement, toutes les aides à la conduite sont disponibles sur cette Audi RS e-tron GT. Audi pre sense de série, adaptive cruise assist et park assist en option. Un menu intéressant pour les angoissés de l’autonomie comme moi, le planificateur d’itinéraire disponible dans les services Audi Connect. Il vous permettra de calculer l’itinéraire le plus rapide avec les arrêts les plus courts possibles en fonction de la puissance des points de recharge. Un bon point.

La batterie lithium-ion est positionnée entre les essieux, au point le plus bas de la voiture, permettant ainsi d’obtenir un centre de gravité très bas. La capacité de cette dernière est de 84 kWh d’énergie nette (93 kWh bruts). Ainsi sur le papier cette Audi RS e-tron GT consomme 22.5 – 20.6 kWh/100 km
lui procurant ainsi une autonomie de 472 kilomètres (WLTP). Evidement, si l’envie vous prend de faire un launch control à chaque feu rouge, votre autonomie fondra comme neige au soleil.

Le modèle peut se charger avec trois niveaux de tension. Le premier avec du 11 kW AC de série, ce qui lui permet de recharger une batterie vide pendant la nuit. Le second avec un chargeur optionnel de 22 kW disponible peu après l’introduction sur le marché. Enfin avec une borne CC suffisamment puissante, la GT électrique atteint une capacité de charge de pointe de 270 kW. Cela lui permet de recharger l’énergie nécessaire pour une distance allant jusqu’à 100 kilomètres en un peu plus de cinq minutes. La charge de 5 à 80 % prend moins de 23 minutes dans des conditions idéales.

Conclusion
Clairement, c’est une Audi RS d’un autre monde. Un modèle avec des performances stratosphériques qui feraient presque oublier le plaisir d’entendre un moteur atmosphérique derrière vous. Une ligne tout droit venue du futur qui fera tourner pas mal de têtes pendant encore longtemps. Un véhicule dont le confort vous fera presque oublier que vous êtes dans une voiture de sport ! Un coup de foudre assuré si vous avez la chance d’en essayer une.

Les dimensions
Longueur : 4,99 mètres, largeur : 1.96 mètres, hauteur : 1,41 mètres. Coffre avant d’un volume de 81 litres, un volume de 350 litres pour le modèle RS e-tron GT.

On aime
– Des accélérations sans précédent chez Audi.
– Une voiture de sport confortable.
– La ligne de la voiture ainsi que ce Vert Tactique.

On aime moins
– Le logo RS sur les sièges qui mérite plus d’attention
– La visibilité arrière pour les manoeuvres même s’il y a les caméras.

Le prix
À partir de 156 200 euros.
Prix du modèle essayé avec options : 183 225 euros.

Les remerciements
Merci à Audi France pour ces deux journées au volant de cette nouvelle Audi RS e-tron GT. Plus d’informations ici .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here