Seat Tarraco essai SUV 7 places

Arrivée en première mondiale sur le Mondial de l’Automobile de Paris 2018, cette Nouvelle Seat Tarraco débarque sur nos routes. Sur une belle invitation du constructeur, nous sommes partis le temps d’un week-end faire un road-trip entre Biarritz, la frontière espagnole et le désert de Bardenas prendre le volant du troisième SUV de la gamme SEAT.

Le saviez-vous ?
Petite information assez intéressante pour être relevée, le nom du modèle « Tarraco » a été choisi par les internautes lors d’un vote auquel chacun pouvait participer. Ue belle opération digitale dont le nom de code était #SEATseekingName et qui donne aux 140 000 participants l’impression de contribuer au lancement du véhicule. Vraiment chouette comme campagne. En revanche pour la petite information géographique, Tarraco tire son nom de la ville historique de Tarragone.

On revient à nos moutons, enfin à notre voiture pour découvrir le plus grand SUV de la marque SEAT disponible en version 5 ou 7 places. SUV qui partage la même plateforme que ses proches cousins nommés Tiguan Allspace et Skoda Kodiaq.

L’aspect extérieur :
Cette nouvelle Seat Taracco inaugure un nouveau design que l’on devrait retrouver sur les prochains véhicules de la marque. On est à mi-chemin entre une Seat Ateca et le concept-car CUPRA Formentor récemment présenté à Genève.

Seat TarracoSeat TarracoSeat Tarraco

Toujours sous la houlette de Alejandro Mesonero, c’est à l’avant que le changement est frappant. La calandre cerclée de chrome est beaucoup plus imposante, et les feux full LED viennent prolonger cette dernière. Deux nervures sur le capot viennent renforcer le côté sportif de cette face avant qui ne manque pas de caractère.

Seat Tarraco

Ensuite, lorsque nous regardons le véhicule de côté, on se rend compte immédiatement que c’est loin d’être une petite citadine. Pour accueillir 7 personnes, il faut un minimum de place, et là avec 4,80 mètres cette Tarraco devient le véhicule le plus long de la gamme SEAT.

Une fière allure !
Fièrement montée sur ses jantes Supreme 20 pouces, la ligne du SUV est flatteuse surtout avec ce coloris Gris Caïman. Les quelques éléments chromés ajoutent une pointe d’élégance à ce véhicule qui doit rester civilisé.

Seat Tarraco

Enfin à l’arrière, on découvre un bandeau lumineux qui vient faire la jonction entre les deux feux. Cette spécificité serait presque en train de devenir une signature dans la groupe Volkswagen. Mais comme l’intégration est réussie, ça passe.

Seat TarracoSeat Tarraco

D’autres photos de cette Nouvelle SEAT Tarraco :

L’aspect intérieur :
À l’intérieur, c’est sobre, efficace et technologique. Ce n’est pas la fête des couleurs et moi perso j’aime ça. On aime bien la sellerie de notre modèle d’essai qui est de série sur le niveau de finition Xcellence. Sellerie de type tissu gris « Baza » avec inserts en Alcantara. Même si l’accueil dans les sièges n’est pas enveloppant, on est très bien assis et la position de conduite est bonne.

Seat Tarraco

Une fois au volant on découvre un Digital Cockpit. C’est le nom du tableau de bord digital chez SEAT que vous pourrez personnaliser en fonction de vos préférences d’affichage. On retrouve d’ailleurs le système de reconnaissance des panneaux de signalisation qui permet de savoir à n’importe quel moment quelle est la limitation de vitesse à l’instant T.

Et la connectivité ?

Sur votre droite se trouve un second écran tactile dit « flottant » pour sa position assez particulière. On y retrouve tout l’info-divertissement (radio, navigation, téléphone, véhicule…) et petite nouveauté bien appréciable, la compatibilité Apple CarPlay™ ou Android Auto selon votre téléphone. Par ailleurs, j’avoue ne pas avoir eu la curiosité de fouiller dans les moindres recoins du système, mais il fonctionne bien et c’est fluide.

D’autre part pour les téléphones compatibles, la recharge sans fil est disponible. A défaut, vous aurez toujours les prises USB pour le recharger et le connecter.

Et à l’arrière, il y a de la place ?
Enormément de place même. Vous pourrez acceuillir jusqu’à 7 personnes dans cette nouvelle Seat Tarraco. Vous pouvez ainsi avoir un véhicule en configuration 7 ou 5 places, grâce à une troisième rangée qui se rabat pour offrir un plancher plat.

Seat Tarraco

De plus, il est possible de moduler l’espace arrière un peu comme vous voulez en fonction de ce que vous voulez transporter, c’est très intéressant. Même le siège passager est rabattable pour aller chercher des étagères de 3 mètres de haut chez Ikea.

D’ailleurs pour les adeptes des comparatifs, le volume du coffre varie entre 700 et 1775 litres lorsque l’ensemble des sièges sont rabattues. On a de quoi charger pas mal de choses.

Au niveau des motorisations :
Lors de ces deux jours, nous avons eu deux motorisations différentes. Le premier jour nous avons arpenté les petites routes de montagne et le désert de Bardenas au coucher du soleil avec le moteur 2.0 TDI 190 chevaux, sa boite de vitesses 7 rapports DSG avec le système 4Drive (4 roues motrices). Un bon moteur, avec de bonnes reprises et qui fait très bien le job. Certainement le moteur le plus adapté pour tracter les 1800 kilogrammes de la voiture à vide.

Le lendemain pour rouler sur les chemins et faire de l’autoroute, nous avions le moteur 1.5 TSI 150 chevaux avec une boite de vitesse manuelle à 6 rapports. Cette version fera certainement le bonheur de la majorité du public. J’avoue avoir eu un peu de mal avec la boite de vitesses. À plusieurs reprises, j’ai calé. Un démarrage en côté mal négocié avec le frein à main électronique, un loupé lors d’une descente de rapport heureusement à faible vitesse (5 – 3) et une gestion du start and stop auquelle il faudra s’habituer.

Le comportement routier :
Etape 1, sur autoroute où il se débrouille très bien. Le voyage pourrait durer des heures sans souffrir. C’est confortable, il y a de la place, l’insonorisation est correcte sans être exceptionnelle.

SEAT Tarraco

Sur les routes de montagne ?
Etape 2 les lacets, et ce n’est pas son terrain se jeu favori ! Même s’il y a un peu de roulis comme on s’y attendait, la SEAT Tarraco se comporte drôlement bien. PS important, nous avions le 2.0 TDI 190 DSG à ce moment précis ! On aimerait un poil plus de couple pour favoriser les relances, mais nous ne sommes pas sur une version CUPRA. Un jour peut-être… ?

SEAT Tarraco

Sur les chemins du désert ?
Etape 3, en mode Off Road sur les chemins du désert de Bardenas. Il s’aventure sans problème et dans un confort certains malgré les cailloux et les trous. Par conséquent, ce grand SUV est aussi taillé pour l’aventure et son système 4 roues motrices semble travailler efficacement dans ce sens.

SEAT Tarraco

Sur un terrain pour faire du 4×4 ?
Etape 4, et c’est une surprise ! Et bien même là, le SEAT Tarraco s’y aventure ! Bien loin des trottoirs, il arrive à passer des obstacles et à se retrouver les roues en l’air alors que l’on pourrait croire être sur un jeu réservé à un Land Rover par exemple. Conséquence ici, c’est le petit bonus et on peut donc affirmer que ce SUV est prêt à s’aventurer loin, très loin…

SEAT Tarraco

Conclusion :
Le grand SUV remplace désormais le monospace. Par conséquent cette Nouvelle SEAT Tarraco offre l’avantage de pouvoir voyager à 7, dans un véhicule ayant un design avec une vraie personnalité. Il sera ainsi à l’aise en ville, route, autoroute et cerise sur le gâteau vous permettra quelques folies hors des sentiers battus. Tout ça en disposant des dernières technologies d’aide à la conduite. Au demeurant, une version de la SEAT Tarraco arrivera avec un moteur Plug-In Hybride Essence de 210 chevaux en fin d’année 2020.

Seat Tarraco

On aime :
– L’habitacle, la modularité et le grand toit ouvrant
– Le prix
– La richesse de l’équipement de série

On aime moins :
– La boite de vitesses manuelle
– Troisième rangée pour les enfants only
– Il mériterait une meilleure insonorisation

SEAT Tarraco

Le prix :
À partir de 32 890 euros pour une SEAT Tarraco une version Style

Les dimensions :
dimensions seat tarraco
Les remerciements :
Un grand merci à l’équipe SEAT France pour ces deux jours vraiment sympathiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here