Mini cooper JCW cabriolet F57

Si vous ne le saviez pas encore, je suis un gros fan de la marque Mini. J’ai eu en véhicule personnel quelques versions depuis les nouvelles générations lancées en 2001. J’avais remarqué cette magnifique configuration de la Nouvelle Mini Cooper JCW Cabrio avec cette teinte Rebel Green et je n’avais qu’une seule envie : là photographier. Mais aussi bien évidement de la tester. C’est désormais chose faite ! 

Pour rouler un peu avec cette belle Mini Cooper JCW Cabrio, nous avons pris la direction des routes picardes le temps d’un week-end. L’objectif était de profiter de la campagne et de ses routes désertes. En octobre dernier, le temps était encore clément pour profiter cheveux au vent du véhicule. 

L’aspect extérieur :

Nous sommes devant cette dernière version de la Mini Cooper et clairement je ne suis pas déçu par le soin apporté à quelques petits détails. Ceux que l’on remarque en premier, c’est les magnifiques feux arrières qui reprennent les lignes de l’union jack ! Détail britanique accentué dans cette configuration sur la capote et derrière l’appuie-tête. 

Mini Cooper JCW Cabriolet F57
Mini Cooper JCW Cabriolet F57
Mini Cooper JCW Cabriolet F57

Cette configuration JCW est donc de toute beauté. Teinte de carrosserie Rebel Green, Pack Piano Black extérieur, jantes 18 pouces John Cooper Works Cup, Projecteurs Full LED avec feux de jour Omega, l’ensemble est vraiment flatteur pour les yeux. Je me suis surpris à déclencher les clignotants à l’arrêt pour admirer l’intégration de ces derniers dans les cerclages des feux avants. 

Sous les jantes, on aperçoit des étriers rouges cachant un système de freinage à 4 pistons JCW, les bandes sont toujours à leurs places sur le capot avant et le badge JCW se retrouve sur l’échappement, les inserts et la grille avant. 

Mini Cooper JCW Cabriolet F57
Mini Cooper JCW Cabriolet F57

Sur cette dernière évolution de Mini Cooper, les lignes sont résolument plus rondes et aboutis grâces aux soins apportés aux détails. Mais force est de constater que cette Mini Cooper JCW Cabriolet reste toujours plus belle décapotée. Il faudra trouver une solution pour les jours de pluie, ou ne pas la sortir… 

L’aspect intérieur :

C’est clairement à l’intérieur qu’il y a une énorme différence en comparaison à ce que j’ai connu. Non pas qu’on y trouve désormais un énorme coffre ou un espace habitable record pour sa catégorie, mais au niveau des commandes, des écrans, des matériaux, c’est clairement plus la même chose. On est bien monté en gamme. 

Mini Cooper JCW Cabriolet F57
Mini Cooper JCW Cabriolet F57

Dès que l’on touche le volant sport 3 branches gainé de cuir, on se rend compte que la qualité de fabrication est là. Les sièges en plus d’être chauffants, sont magnifiques et confortables. Le système Mini Connected a fait un énorme bond technologique et cette petite molette est vraiment très appréciable pour naviguer dans les menus du système. 

Devant la siège passager se trouve un panneau lumineux avec l’union jack qui se décline dans la couleur que vous aurez sélectionné pour illuminer l’intérieur. Un petit détail lumineux sympa à l’intérieur qui sera renforcé par un logo Mini qui viendra se projeter à vos pieds lorsque vous viendrez ouvrir votre portière lorsqu’il fait nuit. 

Mini Cooper JCW Cabriolet F57

Clairement je vais faire abstraction du volume du coffre, on s’en fou même s’il y a eu des efforts ! Pour ce qui est de la luminosité une fois la capote fermée, il faudra repasser ! Par contre, on aime la position de la capote à mi-chemin qui permet d’avoir un toit ouvrant XL ! 

Au niveau des motorisations :

C’est sur cette version JCW que l’on trouve le plus gros moteur que nous trouverons d’origine dans une Mini. Un 4 cylindres deux litres turbo développant 231 chevaux et un couple de 320 Nm, permettant sur le papier de faire le 0 à 100 km/h en 6,1 secondes. 

Mini Cooper JCW Cabriolet F57
Mini Cooper JCW Cabriolet F57

Un moteur accouplé à une boite de vitesse automatique à 8 rapports vraiment efficace. C’était mon premier essai de Mini en version automatique et c’est vraiment une bonne surprise. 

Lorsque vous allumerez cette Mini, il faudra juste choisir le mode de conduite que vous souhaitez enclancher pour débloquer ou pas un confort de suspension ou une sonorité supplémentaire du pot d’échappement JCW. Mode sport, Green, Normal.

Mini Cooper JCW Cabriolet F57

Le volant, le siège et les rétroviseurs sont réglés. Votre ceinture est attachée. Vous pouvez désormais appuyer sur le bouton rouge « start » se trouvant sur la console centrale.  

Le comportement routier :

La prise en mains de cette mini est immédiate. Elle est vraiment très facile à conduite. La boite auto est vraiment top, les palettes sont fixées au volant facilitant les changements de vitesse lorsque l’on est en virage. Lorsque je quitte le milieu urbain dans lequel j’habite, je suis juste inquiet lorsque je dois faire un créneau en marche arrière. La visibilité arrière n’est pas au top, et je suis hanté par l’accroche d’une jante de 18 tellement vite arrivée. 

Mini Cooper JCW Cabriolet F57
Mini Cooper JCW Cabriolet F57

Mais c’est vraiment une fois sur les petites routes à la campagne que l’on peut vraiment prendre la mesure du potentiel de cette Mini JCW. Vous êtes décapoté, en mode sport et la boite de vitesse est en mode manuel. Arrêté sur une route déserte, un écureuil imaginaire vient agiter devant vous une drapeau à damier. 

Et c’est à ce moment précis qu’arrive la notion de plaisir de conduire. Normalement, le sourire se forme à ce moment précis. Lorsque vous enroulez les virages les uns après les autres. L’échappement magique JCW crépite à chaque rétrogradage, la relance qui s’en suit démontre que le couple est bien présent . 

La direction est précise et même si nous ne sommes pas sur un circuit, il est tout à fait possible de se faire extrêmement plaisir tout en restant correct vis à vis de la loi. On est bien dans une Mini, la philosophie de conduite reste toujours la même. 

Mini Cooper JCW Cabriolet F57

On est quand même loin du kart, et j’ai quand même l’impression que sur la première version de l’ère BMW, l’impression de raser le sol et le touché de volant donnait plus de sensations. Loin de moi de vouloir faire le réfractaire à l’évolution Mini, mais c’est une pensée qui me traverse l’esprit. Il faudrait que je retrouve le volant d’une R53 afin de voir, si à l’époque mon avis n’était pas obnubilé par ma première petite bombe.

Mais, cette voiture plaisir reste communicative au niveau des sensations, il n’y a pas photo. Sensations accentués par l’échappement JCW qui prend toute sa splendeur si vous êtes cheveux au vent ! 

Conclusion :

Une vraie voiture plaisir qui vous donnera le sourire dès les premiers rétrogradages. Cette ultime version JCW cabriolet s’améliore encore et encore sans pour autant dénaturer les lignes du mythe. 

Mini Cooper JCW Cabriolet F57

On adore :

– les détails lumineux du nouveau facelift

– la sonorité de l’échappement 

– l’agilité toujours préservée

On aime moins :

– le prix de notre sublime version avec toutes les options (53 990€ TTC)

– une capote qui se déploie uniquement à l’arrêt

Les remerciements :

Merci à Mini France pour le prêt de cette belle configuration. Plus d’informations, ici.h

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here