Audi Q8 Essai

Souvenez-vous en janvier 2017 Audi présentait au Salon de Detroit un Audi Q8 Concept et aujourd’hui, nous avons donc la suite de l’histoire entre les mains. Ce concept préfigurait cette Audi Q8 que nous avons entre les mains aujourd’hui. Nous sommes donc du côté de Genève pour essayer le premier SUV Coupé de la marque aux anneaux.

C’est sur les terres du système quattro que nous pourrons prendre le volant de la bête ! Entre routes sinueuses, autoroutes, pistes et chemins offroad, nous avons testé ce nouveau modèle sur un éventail on ne peut plus complet au niveau des différents types de terrains. Autant vous dire tout de suite que si nous sommes ici, c’est que cette belle Audi Q8 doit faire la démonstration qu’elle n’est pas seulement une belle des villes.

L’aspect extérieur :
Sur ce terrain là on ne va pas se mentir, lorsque l’on voit pour la première fois cette Audi Q8, les deux premiers mots qui me viennent à l’esprit sont « imposante » et « belle ».

Audi Q8 ExterieurAudi Q8 ExterieurAudi Q8 Exterieur

Imposante par sa face avant, où clairement l’agressivité de la calandre singleframe octogonale accentuée dans le cas de notre configuration d’essai d’un pack noir qui renforce encore plus le côté statutaire. Pour avoir été au feu rouge à côté d’un Q8 et alors au volant d’une berline classique, je peux vous dire que le niveau de ma fenêtre était au niveau du passage de roue de l’Audi Q8. Passages qui cachent (ou pas…) d’énormes jantes en 22 pouces.

Belle par son dessin, et force est de constater que pour une fois, qu’il n’y a pas une énorme différence entre le concept et le véhicule de série. D’ailleurs, tout au long de notre périple beaucoup de pouces se sont levés sur les bas côtés, car elle ne laisse pas indifférente au niveau du design.

Audi Q8 exterieurAudi Q8 exterieurAudi Q8 exterieur

De profil, on remarque immédiatement le la ligne de toit et le montant plongeants qui donnent au véhicule son caractère dynamique justifiant cette appellation de premier SUV coupé. A l’arrière les lignes sont prolongées par le bandeau lumineux qui fait toute la largeur. Cerise sur le gateau, un bandeau noir laqué pour le clin d’oeil aux modèles passés !

Audi Q8 bandeau noir

Le tout relevé par des optiques à l’avant et à l’arrière avec une signature lumineuse résolument vertical ! Comme pour ajouter encore une pointe d’agressivité. Et bien sûr lorsque l’on allume ou l’on éteint son véhicule, une chouette cinématique lumineuse vient saluer la pression que vous venez de donner à votre clef.

Encore d’autres photos de cette nouvelle Audi Q8 :

Audi Q8 détails

Audi Q8 détails

L’aspect intérieur :
L’intérieur est la suite logique des Audi A8, A7, A6 ! Virtual cockpit bien évidemment, double écran au centre avec au dessus un écran 10,1 pouces utilisé pour contrôler la navigation et les fonctions d’infotainment, tandis que l’écran inférieur de 8,6 pouces permettra de commander la climatisation et de saisir du texte. Ceci avec un système MMI toujours plus efficace avec comme nouveauté le retour haptique s’avère vraiment comme une évidence à l’utilisation.

Audi Q8 interieurAudi Q8 interieur

Au niveau des matériaux, c’est toujours aussi bien assemblé et vous ne trouverez comme défaut à l’intérieur de cette voiture que le fait que vos gros doigts laissent des marques sur le beau noir laqué. Il faudra alors vous armer d’une petite lingette microfibre à mettre dans votre accoudoir pour soulager votre phobie.

Audi Q8 interieur

Petite précision aussi pour cette question que vous pourriez vous poser. Y-a-t-il de la place pour les adultes à l’arrière pour voyager malgré cette ligne de toit qui donne ce look de coupé au véhicule. Et bien, la réponse est OUI. Il y a bien trois bonnes places à l’arrière et même les grands pourront voyager confortablement. Enfin, peut-être un peu moins celui qui prendra la place au milieu.

Au niveau des motorisations :
Pour le lancement de cette voiture, nous n’avions qu’une seule motorisation. Le plus gros diesel disponible, puisqu’il s’agit d’un du 3 litres TDI développant 286 chevaux. Dans la nouvelle nomenclature Audi sachez que c’est le 50 TDI comme marqué dessus. Aucune question sur le sujet, merci !

Dans notre version d’essai, on retrouve la boite de vitesse automatique à 8 rapports, ou suivant le mode de conduite sélectionné dans le Drive Select, vous pourrez solliciter ou un peu moins votre moteur et vos rapports.

Dans un futur proche, deux autres moteurs seront disponibles puisqu’un autre 3 litres TDI sera disponible mais développant lui 231 chevaux et un moteur essence 3 litres TFSI développant lui 340 chevaux.

Le comportement routier :

Sur la route, on est clairement dans un gros SUV, on domine bien la route et dans une conduite normale lette Audi Q8 s’en tire haut la main. Lorsqu’il s’agit d’attaquer un peu histoire de voir ce qu’il a dans le ventre, c’est une autre histoire.

Audi Q8 route

Vous allez de suite être un peu fâché avec la boite de vitesse. Il faudra alors passer en mode manuel pour retrouver de nouveau le sourire. Ensuite arrivent les virages. Au niveau des courbes, il passe ces derniers à merveille malgré ses 2,2 tonnes. Ok, on sent un peu le roulis, mais les miracles n’existent pas, de la même manière que les freins marchent forts, mais on arrête pas une Audi Q8 aussi facilement qu’une Audi RS3. Et c’est pas ce qu’on lui demande.

Soyons honnête, son comportement routier est très sain. Bien aidé par les 4 roues directrices (en option) et motrices. D’ailleurs lors des manœuvres, le véhicule est surprenant d’agilité.

Audi Q8 Offroad

Et même lors de notre périple sur les pistes de Mégève, ce beau bébé de 2,2 tonnes est surprenant de confort même avec les énormes jantes de 22 pouces que nous avons sur le modèle d’essai. D’ailleurs l’angoisse était plus portée sur la pierre qui va nous abimer une jante, plutôt de se demander si ce Q8 allait réussir à passer l’obstacle.

Conclusion :
Si vous ne l’aimez pas au premier coup d’oeil, ce véhicule n’est pas fait pour vous. Mais si vous l’aimez, que vous fondez devant ce beau coup de crayon, que vous avez un budget d’un peu plus de 80 000 euros et que vous ne souhaitez aucun compromis en terme de technologies, ce beau véhicule est fait pour vous !

Audi Q8 conclusion

On adore :
– le dessin
– les portes sans aucun cadre
– la profusion de technologie

On aime moins :
– le prix
– le poids

Le prix :
À partir de 79 540 euros pour une version 50 TDI quattro tiptronic

Les remerciements :
Merci à Audi France pour ces deux beaux jours au volant de cette nouvelle Audi Q8.
Plus d’informations ici .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here