Audi RS3 LMS Essai

C’est histoire d’un mec qui a eu la chance de prendre le volant d’une véritable voiture de course ! Son nom : Audi RS3 LMS. Véhicule que l’on trouve uniquement sur circuit, pour cause elle débute sa première saison en championnat TCR International Series et fait déjà parler d’elle. Autant vous dire que c’est pas donné à tout le monde et qu’il va falloir en profiter un maximum.

Alors c’est quoi le championnat TCR International Series ?
C’est en gros un championnat de véhicules de tourisme où l’on retrouve des silhouettes de voitures que l’on croise sur la route mais en version course. Sous le capot vous avez un moteur 2 litres, 4 cylindres, survitaminé qui développe 330ch. Et pour le reste c’est la chasse au moindre kilo, on élève tout le superflu et plus aucun système d’aide à la conduite même l’Abs. Cette année, l’Audi RS3 LMS animera les circuits aux cotés des Volkswagen Golf GTI, SEAT León, Honda Civic, Opel Astra ou autres Alfa Romeo Giulietta. Ces courses sont souvent très spectaculaires donc si vous avez la possibilité d’y assister un jour il ne faut surtout pas hésiter. C’est à voir au moins une fois dans sa vie.

L’approche de cette Audi RS3 LMS…
Nous sommes le vendredi 18 mai, il est 8h du matin et je me trouve nez à nez avec la bête. Oui la bête, n’ayons pas peur des mots. Se tient devant moi, une vraie voiture de course qui me tend les bras. Alors par contre, on va attendre un peu avant de prendre ton volant, on va s’échauffer d’abord. C’était pour moi l’occasion de découvrir le tracé du circuit Paul Ricard en version 3,8 kilomètres et de retrouver avec grand plaisir L’Audi R8 V10 Plus et la Nouvelle Audi TTRS. On fait nos tours, les trajectoires et freinages sont mémorisés et il est temps de retrouver l’objet du délit.

Audi RS3 LMS

L’aspect extérieur :
Autant vous dire tout de suite, ça n’a rien à voir avec l’Audi RS3 de série ! D’ailleurs pour des soucis d’aérodynamique les équipes Audi Sport ont choisi la version berline de cette RS3 ou version dite Sedan selon les pays. On voit mal la version berline accueillir à l’arrière un énorme aileron carbone comme celui qui est sous nos yeux. Tout aussi spectaculaire, les passages de roues laissant suffisamment de place pour faire passer un maximum d’air. L’avant du bolide est tout aussi agressif avec ces éléments spécifiques et particulièrement sa lame de spoiler avant tout en carbone. Elément qui supporterait très mal le premier dos d’âne que l’on croise sur nos routes car il doit se trouver à 5 centimètres du sol. Sur les côtés, des jupes latérales en carbone prolongent la lame toujours aussi prêt du sol ! À l’arrière, un énorme échappement central arrière vient assoir le véhicule.

Essai Audi RS3 LMS

Essai Audi RS3 LMS

Essai Audi RS3 LMS

Essai Audi RS3 LMS

Essai Audi RS3 LMS

Essai Audi RS3 LMS

Je m’arrête sur deux détails amusants auquel je ne m’attendais pas. Le premier, c’est qu’au niveau des vitres, nous sommes sur du vrai verre, là ou moi je m’attendais à du plastique par souci de légèreté. Le second concerne les feux de cette Audi RS3 LMS qui intègrent quand même un peu de techno avec le LED dynamique. J’ai été surpris de voir ça au premier clignotant déclenché.

L’aspect intérieur :
À l’intérieur, c’est le dépaysement total ! Je me suis amusé à compter le nombre d’éléments que l’on à dans une RS3 d’origine. J’en ai trouvé trois. Le mécanisme d’ouverture des portières, le haut en plastique du tableau de bord (avec les aérations s’il vous plait…) et le levier de vitesse de la boite STronic. Si vous en distinguez d’autres, n’hésitez pas à réagir en commentaire, mais moi j’en vois pas.

Audi RS3 LMS interieur

C’est totalement dépouillé et sécurisé ! Un énorme arceau vient recouvrir l’habitacle de cette RS3 LMS, arceau qu’il faut enjamber assez largement pour entrer dans le siège baquet. Une fois installé au poste des commandes, on découvre un univers totalement course. Un magnifique volant carbone avec des boutons pour communiquer avec les stands ou votre voiture, un affichage digital avec des petites lumières rouges lorsqu’il faut changer de vitesse, une pédale d’accélérateur avec un petit rail sur le coté afin de ne bien caler le pied droit et un énorme repose pied sur le coté gauche. En somme, c’est très impressionnant et il fallait bien s’installer une première fois dans la voiture sur place avant d’en prendre le volant.

La mécanique :
Pour cause de réglementation, le magique et mélodieux 5 cylindres de l’Audi RS3 laisse sa place à un moteur 4 cylindres 2 litres TFSI développant 330 chevaux, issu de la Audi TT Cup. Le son est totalement différent, ça hurle d’un son très strident, même à l’arrêt ! Mais au niveau des performances on est très proche du modèle de série ! Le 0 à 100 km/h se passe en 4,5 secondes et la vitesse de pointe culmine à 240 km/h (4,1 secondes et 250 km/h pour l’Audi RS3 de série).

Le briefing avant la conduite sur le circuit :
C’est à nous d’entrer dans le box afin de prendre en mains enfin cette Audi RS3 LMS. On se change afin de revêtir une belle combinaison Audi Sport, on prend le matériel photo et on arrive dans le stand. Ici se tient un instructeur ainsi qu’un certain Benoît Tréluyer ! Un pilote Audi Sport qui a juste gagné les 24 heures du Mans 3 fois… Bref, trois fois rien…

benoit treluyer audisportexperience
Les instructions commencent et nous écoutons religieusement les derniers conseils. « Vous avez roulé tout à l’heure avec l’Audi TTRS et R8 qui sont pourvues de technologies et d’un système quattro qui sont là pour vous assurer un maximum de sécurité et corriger vos erreurs. Ici c’est totalement différents, zéro assistance et seulement deux roues motrices, donc la moindre erreur et vous êtes out »

Après ce deuxième petit coup de pression, l’ordre de passage s’établit et les premiers passent ! Le temps d’habituer nos oreilles au grognement de la voiture au fur et à mesure des passages ! C’est mon tour, on se casque , on attache les GoPro et me voilà à l’intérieur. On glisse le siège au minimum, on teste la pédale de frein et on s’arnache.

Essai Audi RS3 LMS

La prise en mains de cette Audi RS3 LMS :
On démarre en automatique afin de dompter l’engin, on appuie sur l’accélérateur et la voiture se lance dans la voie des stands limitée à 50km/h. Même à cette vitesse, on sent que la voiture vie et le son du moteur inonde l’habitacle. La ligne blanche est passée, personne dernière et gaz. Autant vous dire que le moteur ne chante pas, il hurle. On continue ce petit tour d’adaptation afin de comprendre comment la voiture se comporte. Et là petit problème d’adaptation où à deux reprises je me fais reprendre par l’instructeur afin de ne pas chercher du regard ma pédale de frein. J’avoue avoir eu du mal à la trouver au premier virage, donc à l’approche des gros freinages, une petite appréhension de ne pas appuyer au bon endroit m’envahit ! Bref après 4 freinages, c’est bon je l’ai. Et j’ai aussi la différence de force qu’il exercer sur la pédale afin de freiner aussi fort qu’avec une voiture de série.

Petit point mathématique, sur une voiture de série lors d’un freinage à fond, le corps exerce une pression de 25 bars. Sur une voiture de course, pour avoir la même efficacité, il faut exercer une pression de 80 bars. Soit 3 fois plus.

Essai Audi RS3 LMS

Essai Audi RS3 LMS

Essai Audi RS3 LMS

Essai Audi RS3 LMS

Au fur et à mesure des tours, on commence à bien sentir la différence et j’ai l’impression d’avoir entre les mains un très gros kart. C’est le ressenti que j’ai ! Il faut freiner droit, ne pas accélérer à fond en tournant et j’ai senti à plusieurs reprises que la limite du tête à queue en virage n’était pas loin. A mon avis quand ça part, c’est immédiat et ça ne pardonne pas. Là dessus, j’ai pas envie de tester…

On passe en mode manuel afin de jouer avec les palettes pour ajouter un peu de piquant ! Les accoups au passage des vitesses, le son du moteur qui hurle, l’instructeur qui te demande de freiner après les plots et un passage dans le double droite du Beausset où tu sens que l’arrière veux passer devant… C’est un moment dingue qui ne devrait pas s’arrêter !

Mais il le faut et c’est le dernier tour ! L’instructeur semble confiant et ne me dit plus rien ! Je m’applique en essayant de jouer un peu avec les vibreurs, en coupant ma trajectoire bien comme il faut sur le virage des signes et me voilà juste derrière une Audi R8. Ma conscience me dit d’appuyer sur les freins alors que mon instructeur me crie « passe à droite ». On passera à gauche mais au virage suivant. Dernier virage du Pont que j’affectionne bien, dernière accélération pour les oreilles et clignotant à droite direction les stands.

Sur la voie des stands, on échange deux trois mots avec l’instructeurs pour débriefer, le panneau Pit Stop se trouve devant moi et je regarde quand même une dernière fois ma pédale de frein avant de l’écraser.
Voilà, c’est la fin je suis sur mon petit nuage et je n’ai qu’une envie c’est de recommencer !

Audi RS3 LMS bapteme

audi RS3 LMS Essai

Recommencer, nous aurons l’occasion de le faire un peu plus tard mais en mode passager. Certains chanceux ont eu le droit de faire un baptême avec au volant Benoît Tréluyer, n’est ce pas Kwamé. Les autres auront aussi un baptême avec des pilotes du staff ! Et là encore, comme lors de l’essai de l’Audi R8 V10 plus, tu te rends compte que la marge est énorme entre toi et un vrai pilote. Là spécifiquement, les trajectoires étaient quand même beaucoup moins propres que sur le papier. Les plots volent, les vibreurs sont chevauchés pour se sentir même à un moment sur deux roues. Bref, c’était la cerise sur le gâteau, un petit show pour démontrer les capacités de cette Audi RS3 LMS.

kwame audi RS3 LMS

La vidéo :

Conclusion :
Oubliez l’ensemble des choses que vous avez appris à l’auto-école, ici ça ne sert plus à rien ! Une expérience assez dingue que l’on oubliera pas. C’est brutal, bestial, c’est totalement différent de ce que l’on peut ressentir sur circuit avec une voiture « classique » ! Un moment assez intense, difficile à partager avec des mots. Il faut le vivre pour le croire. D’ailleurs, cette Audi RS3 LMS est commercialisée si l’envie vous en prend. Il faudra débourser au minimum 99 000€ hors taxes et avoir un circuit, mais c’est possible…

Audi RS3 LMS OUTRO

Les remerciements :

Un énorme merci à Audi France pour cette expérience magique, aux équipes Oreca pour l’encadrement et aux autres chanceux avec qui j’ai partagé cette journée mémorable. Aliette, Kwamé , Antoine, Thomas, et Jean-Charles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here