Cette année Renault fête les 60 ans de la mythique Renault 4. Cette icône de l’industrie automobile a été construite de 1961 à 1992. Soit une durée de vie de plus de 30 ans sur les chaînes de montage et 8 135 424 exemplaires produits commercialisés dans 100 pays. Initialement nommé projet 112 en 1956, elle s’appela aussi Renault 3 entre 1961 et 1962 avec son petit moteur, mais c’est le surnom de 4L qui restera gravé dans tout les esprits de cette voiture populaire. Aujourd’hui Renault nous invite dans l’usine de Flins pour découvrir une partie du patrimoine Renault 4 avec une visite du musée 4L de la branche Renault Classic et une balade avec quelques versions mises à notre disposition pour vivre le modèle

Le cahier des charges de la Renault 4
Alors à la tête de la régie Renault en 1955, Pierre Dreyfus demanda à ses ingénieurs de l’époque : « Faites -moi donc un volume ». Faites-moi une voiture polyvalente, à l’aise en ville, à la campagne, en semaine, le week-end, au travail, pendant les vacances, adaptée aux hommes et aux femmes. 6 ans plus tard, la Renault 4 est née et le modèle trouvera immédiatement son public.

La visite du musée 4L Renault Classic
Renault devait fêter dignement son modèle avec une belle exposition Renault 4 à Rétromobile. Malheureusement pour les raisons que nous connaissons, le salon ne se déroulera pas porte de Versailles cette année à Paris. Heureusement pour nous, la marque a organisé une journée spéciale invitant quelques journalistes, photographes ou Youtubers pour souffler dignement les 60 bougies de la Renault 4. Première étape de la journée, une visite guidée dans les différentes époques et modèles conservés par Renault Classic.

La dernière et la première 4L
Symboliquement, nous commençons la visite avec deux véhicules. À gauche, vous avez la toute dernière Renault 4 sortie des usines en 1992. Il s’agit d’une série CLAN « BYE BYE » qui sera la dernière série spéciale avant l’arrêt de la production. À droite, vous voyez la plus ancienne de la collection. Il s’agit d’une Renault 3 de 1962 qui était la version plus dépouillée que la Renault 4. Au menu, un moteur 3CV de 603 cm3, boîte avec 3 vitesses, un poids de 570 kg et une vitesse maximum de 90 km/h. La R3 se reconnait par l’absence d’enjoliveurs et la troisième vitre latérale. À l’intérieur, elle dispose d’un seul pare-soleil pour le conducteur.

Très rapidement une voiture pour explorer le monde
Dès 1962, le modèle est engagé dans les rallyes. Ici, vous avez une magnifique réplique de la R4 East African Safari conduite à l’époque par Bernard Consten et Claude Le Guézec. Ils termineront 5ème dans leur catégorie.
En 1965 sous la houlette du magazine féminin « Elle », 4 jeunes femmes françaises réalisent l’une des plus belles expéditions de l’histoire de l’automobile. Michèle, Beti, Martine et Eliane traversent le continent américain du Sud au Nord, au volant de deux 4L Renault. En voici une. Si vous souhaitez approfondir cette belle histoire je vous invite à regarder et écouter ici.

Exploratrice en 1966 et toujours aujourd’hui
À gauche sur la photo, vous avez un exemplaire Renault 4 ayant participé à la route du monde en 1966. L’équipage a exploré les pays nordiques et a été conservée dans son état d’origine. À l’époque Renault et la Société des explorateurs et voyageurs français organisaient des expéditions thématiques pour 6 à 8 équipages de 18 à 25 ans. À droite, vous avez une R4 ayant participé au 4L Trophy en 2020. Organisé depuis 1998, l’épreuve regroupe 1200 étudiants lors d’une épreuve de navigation de 6000 kilomètres entre Paris et le sud du Maroc. Un format magique pour les étudiants qui cherchent la liberté…

Renault 4 Haute Couture
Entre le 8 mars et le 8 avril 1963 à Paris et en région parisienne, du 12 avril au 30 juin en province, 6000 conductrices sélectionnées par les concessionnaires Renault de 90 villes de France ont pu essayer pendant 48 heures une R4 Super. Cette opération lancée par un encart d’un célèbre hebdomadaire féminin français de mode avait pour but de sonder la clientèle féminine et cette décoration pour une future commercialisation d’une série spéciale.

Renault 4 Parisienne
C’est la version de série, résultat du sondage de la Renault Haute Couture. Ici l’objectif était donc de contrer le côté rural et utilitaire que pouvaient encore évoquer les premières Renault 4 auprès de la clientèle féminine. Elle fût au catalogue des ventes Renault entre 1964 et 1968. Elle est aujourd’hui très
rare et recherchée des collectionneurs.

Renault 4 Paris Dakar des frères Marreau
L’édition 1980 verra les frères Marreau et leur Renault 4 propulsée par un moteur de Renault 5 Alpine Gr 2. Alors équipée d’un réservoir de 140 litres de carburant, ils se hisseront sur la troisième marche du podium. C’est ainsi que le Paris Dakar allait devenir une légende du rallye raid, les frères Marreau des héros et la Renault 4 symbole d’un rallye ou les amateurs pouvaient encore battre les grosses équipes.

Renault 4 Cross
Renault lance en 1974 la Coupe de France Renault Cross Elf, en partenariat avec la revue spécialisée « Champion ». Voulue la plus économique possible, cette discipline se courrait uniquement sur les Renault 4 dont le moteur était d’origine à l’exception du montage d’un échappement Devil. Le modèle exposé est une réplique de Michel Duvernay, vainqueur de l’édition 1981, réalisée par Renault Classic.

Renault 4 Monte Carlo Historique
Pour célébrer les 50 ans de la Renault 4, 3 véhicules ont participé au 14 ème Rallye Monte Carlo Historique qui s’est déroulé du 26 janvier au 2 février 2011. Une des trois 4L, spécialement adaptée par les équipes de Renault Classic pour cette épreuve, était pilotée par le célèbre Jean Ragnotti.

Renault 4 Plein Air
La 4L Plein Air est un torpédo décapotable réalisé par Sinpar connu pour ses transformations 4 roues motrices. Voiture de loisirs destinée plus à longer les plages qu’à faire de la route, la Renault 4 Plein Air sera commercialisée en mai 1968 et fabriquée en très petit nombre jusqu’en avril 1970.

D’ailleurs en bonus, voici une publicité de 1968 pour la promotion de cette version Plein Air. C’est un régal pour les yeux.

Renault 4 e-Plein Air
L’idée de cette 4L e-Plein Air est venue au cours d’une discussion informelle entre Renault Classic et un spécialiste de la 4L, Melun Rétro Passion. Pourquoi ne pas présenter l’iconique Renault 4 dans la mouvance de l’électrification des anciennes de l’époque. Construite sur une plateforme raccourcie de JP4, modernisée grâce à Renault Design et montée avec les composants d’un Renault Twizy, elle fût présentée à Thenay lors du 4L international le 20 juillet 2019.

Renault 4 Torpedo Sinpar
La 4L 4×4 Sinpar est remarquable par ses performances tous terrains, tout en conservant les qualités de confort et de puissance de la voiture de série. La plus célèbre était sans aucun doute la Torpedo Sinpar de la série télévisée « Les Chevaliers du ciel ». Voici donc une réplique de ce modèle sans toit, ni portes, et un pare brise rabattable.

Renault 4 Saline4Fun
En 2011, Renault célèbre les 50 ans de la 4L et Renault Classic s’associe aux Triplettes de Bonneville pour engager une 4L fourgonnette de 1983 lors de la fameuse « Speed Week » sur le lac salé de Bonneville, aux Etats-Unis. Résultat : un moteur de Renault 5 Turbo préparé, une boite de vitesses de Renault 21 Turbo et une garde au sol très basse. Au final la vitesse de 237 km/h a été officiellement chronométrée…

Les Renault 4 de l’administration française
Qu’elles soient en version « La Poste », « Gendarmerie » ou « Sapeur pompier » elles ont fait le bonheur des employés de l’administration française et ont rendu grand nombre de services. Vous avez devant vous une version berline de chaque, mais sachez que pas mal de version fourgonnette ont aussi sillonnées les routes de France.

Renault 4 F4 Darty
Certainement la plus connue des fourgonnettes dans l’esprit de ma tranche d’âge. Celle qui apparaissait dans les spots publicitaires. L’originalité du véhicule sera son panneau bombé relevable et amovible qui empiète sur le toit. Grâce à lui, on peut placer dans la fourgonnette des objets encombrants en hauteur. Une belle innovation pour l’époque.

L’essai de deux versions de Renault 4
Après la visite du musée, nous avons eu la chance d’aller sur le parking et de découvrir quelques pièces du musée. C’est pépites nous attendaient pour une boucle routière sur les départementales des Yvelines. Un moment assez particulier pour moi car je n’avais jamais conduit cette voiture et j’avoue que le maniement de la boîte de vitesses me faisait un peu peur. J’avais pas envie de casser tout ça. D’ailleurs par facilité, j’ai choisi d’aller faire un tour dans un premier temps avec une version récente de la 4L.

Quelques heures avec la Renault 4 Sixties
Lancée en 1985, en trois couleurs (rouge, bleu, ou jaune) et limitée à 2000 exemplaires, la série limitée Sixties se voulait un hommage appuyé aux années 60. Elaborée sur la base du modèle GTL, elle se démarquait par la présence de deux toits ouvrants en verre athermique et d’une sellerie tissus en 3 couleurs associé à du skaï noir. D’ailleurs pour uniformiser ça, la grille de calandre, les pare-chocs, les poignées de portes et rétroviseurs étaient uniformément traités en noir mat.

La crainte de la boite de vitesse est vite passée. Il faut juste prendre l’habitude et y aller doucement. Autre réflexe à avoir, anticiper les freinages. Nous avons tous l’habitude d’effleurer la pédale de frein pour s’arrêter au stop. Si vous avez la chance d’essayer une 4L, il va falloir y mettre tout votre coeur pour appuyer sur la pédale de frein afin de stopper le véhicule. Ici aucune assistance. De la même façon que vous sentirez passer le vent à l’intérieur de l’habitacle alors que toutes vos vitres sont fermées. C’est dingue, car même en étant à 70 km/h vous ressentez la route comme si vous étiez à 130 km/h. Même sensation lorsqu’il faudra faire une manoeuvre. Pas de direction assistée et il faudra trouver la force de tourner les roues lorsque vous êtes à l’arrêt.

Un retour à l’usine avec une plus ancienne
Elle devait avoir quelques années de moins, tout au plus. C’était juste suffisant pour augmenter le niveau de difficulté d’un cran. Le frein à main était alors à gauche sous le tableau de bord, les commandes des clignotants étaient inversées avec celle des feux et le rétroviseur était sur le tableau de bord et non attaché en haut à droite du pilote. Avec teinte vert clair, ses phares jaunes et son intérieur en cuir marron elle avait fiere allure et j’avoue qu’elle me faisait penser à celle de mon grand-père ! D’ailleurs durant cet essai, j’avais régulièrement des images et des souvenirs qui arrivaient au fur et à mesure des kilomètres. Une véritable machine à remonter le temps accessible à tout le monde.

Les remerciements
Merci à Renault France pour cette journée spécialement dédiée à Renault 4 et bravo aux équipes pour cette expérience vraiment unique.
Un très bon anniversaire à la 4L pour tes 60 ans.
Je te souhaite de rouler encore longtemps sur nos routes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here