Audi A7 Sportback

Une douce invitation envoyée par Audi, m’invitant il y a quelques mois à découvrir la nouvelle Audi A7 Sportback dans le cadre de la chouette ville de Milan et autour du lac de Côme. C’est donc dans la capitale du design que nous avons découvert cette nouvelle pièce maîtresse de la marque. Autant vous dire tout de suite que l’ancienne génération d’A7 semblera très fade face à elle.

On arrive devant cette Audi A7 Sportback et clairement il y a du changement. Le dessin est plus affuté, les lignes beaucoup plus tendues et ça donne un design assez futuriste. On a toujours cette ligne de toit si particulière à ce modèle qui contribue à donner un aspect coupé à cette 5 portes.

L’aspect extérieur :

Deux gros changements sur cette Audi A7 Sportback. Premièrement à l’avant où l’on retrouve une nouvelle calandre Singleframe beaucoup plus étirée, fine. Embellie par des projecteurs Audi Matrix LED HD et les 12 petits segments que l’on retrouve dans chaque bloc (le petit détail qui tue) , la signature lumineuse du modèle est magnifiquement réussie.

Audi A7 SportbackAudi A7 SportbackAudi A7 SportbackAudi A7 Sportback

Les nervures sur le capot sont toujours présentes, même accentuées par rapport au modèle précédent et ça contribue certainement à son beau petit look. Le petit détail qui aurait pu être un peu mieux intégré selon moi, c’est les deux capteurs ou radars que l’on trouve sur cette calandre. Je les trouve beaucoup trop visibles.

Audi A7 Sportback

Gros changement aussi à l’arrière en matière de signature lumineuse. On a désormais un seul et même bandeau lumineux qui donne lieu à une cinématique lorsque l’on ouvre ou ferme le véhicule. Et de la même façon que sur les feux avant, on retrouve des segments verticaux sur les feux arrières. C’est vraiment très beau, ça contribue à donner un petit coté précieux au véhicule. C’est dans les petits détails que l’on fait des belles voitures, c’est bien connu.

Audi A7 Sportback

Lorsque l’on regarde cette auto de côté, la ligne est vraiment réussie, même si aidée par les magnifiques jantes 21 pouces en aluminum forgé qui vont à ravir à ce noir mythic métallisé. On retrouve des portes sans montant, une ligne de toit plongeante, un gabarit toujours proche des 5 mètres. Bref, ça respire les grands et longs voyages à son bord.

Audi A7 Sportback

Encore d’autres photos de cette nouvelle Audi A7 Sportback :

L’aspect intérieur :
Pas mal de changement à l’intérieur du véhicule aussi ! La qualité Audi est toujours là, rassurez-vous. Mais on découvre un environnement qui ressemble pas mal à sa grande soeur l’Audi A8. Tout est soigné, la qualité irréprochable et ça sent bon la technologie. Vous avez donc dorénavant 3 écrans pour contrôler votre véhicule.

Audi A7 Sportback

Le premier, c’est la virtual cockpit désormais commun pour la marque aux anneaux et amélioré (c’est le tableau de bord digitalisé pour ceux qui ne connaissent pas encore) le second, c’est le premier écran central ou l’on retrouve tout ce qui concerne l’info-divertissement (radio, navigation, téléphone, véhicule…) avec la fameuse commande haptique. Et un peu plus en dessous le troisième et dernier écran ou l’on peut commander la climatisation, le réglage des sièges ou la ventilation.

Bref, ici c’est un peu comme pour l’Audi A8, il vous faudra un temps certains pour bien maitriser tout ce que l’on peut faire avec ces différents boutons. Il y en a beaucoup et ça serait un mensonge de vous dire que j’ai tout testé. Par contre on a remarqué quand même une évolution sur le volant qui lui aussi s’affine et se veut plus classe, plus statutaire…

Au niveau des motorisations :
Pour l’instant vous n’aurez le choix qu’entre deux moteurs si vous souhaitez configurer votre nouvelle A7. Un moteur V6 3,0 litres TFSI de 340 chevaux ou un V6 3,0 litres TDI de 286 chevaux. Logiquement des versions un peu plus sportives devraient arriver.

Audi A7 Sportback

Nous avions entre les mains la version essence de 340 chevaux (500 nm de couple) assistée par une boite à double embrayage S tronic sept rapports et la transmission intégrale quattro. Un combo amplement suffisant pour promener les quasi 2 tonnes du véhicule. (1900 kg pour être précis) Sur le papier et nous ne l’aurons pas vérifié, mais le 0 à 100 km/h semble être avalé en 5,5s pour une vitesse maximum de 250 km/h. Au niveau de la consommation, le cycle urbain urbain annonce 9,3 litres au 100 km. Et là nous l’avons vérifié dans les bouchons autour du lac de Côme et c’était dans ses eaux là…

Le comportement routier :
C’est ici que cette nouvelle Audi A7 Sportback est la plus surprenante. Malgré son poids, malgré son gabarit imposant et grâce à ses roues directrices et sa transmission quattro elle est très agile. C’est vraiment un point sur lequel j’ai été bluffé. On a fait de la petite route de montagne avec des virages serrés et on a vraiment pas l’impression d’être dans un véhicule de 5 mètres de long.

Audi A7 Sportback

Ajouté à cela une isolation phonique grâce à l’utilisation du verre feuilleté et une suspension pneumatique optionnelle, vous n’aurez qu’une seule envie ! Enquiller les kilomètres.

Conclusion :
Véritable machine à avaler les kilomètres, cette nouvelle Audi A7 Sportback ne manque de rien ! Agilité, technologie, allure, confort… Le tableau est presque complet et nous avons désormais une nouvelle référence dans cette catégorie.

Audi A7 Sportback

On adore :
– Les feux à avant et le bandeau lumineux à l’arrière ! #passionsignaturelumineuse
– L’agilité de ce vaisseau de 5 mètres de long.
– La ligne générale de cette Audi A7 Sportback.

On aime moins :
– Les 96 620 euros qu’il faudrait débourser pour la belle version AVUS Extented essayée (avec toutes les options)
– La nouvelle nomenclature Audi présente sur ce modèle que j’ai toujours pas compris après déjà deux explications..

Le prix :
– À partir de 62 500 euros.

Audi A7 Sportback

Les remerciements :
Merci à Audi France pour ces deux beaux jours au volant de cette nouvelle Audi A7. Plus d’informations ici .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here